• Post category:Femme / Jupes

Jupe #4 : la jupe Rosari (… de grossesse)

You are currently viewing Jupe #4 : la jupe Rosari (… de grossesse)

Qu’il est bon de prendre le temps de vous écrire. Malgré les teintes rouges et tristes de l’automne, malgré l’envie de céder aux mélancolies chaleureuses des premiers frimas, il faut filer, il faut s’agiter encore et travailler beaucoup. Venir ici et prendre à nouveau le temps de coudre me paraît plus que jamais précieux et nécessaire. Un immense merci à chacun-e d’entre vous de venir voir ce qu’il se passe sur ce blog  : parfois je ne sais pas trop quoi répondre à tant de gentillesse mais je voulais vous dire que j’y pense tous les jours et qu’intérieurement je vous remercie sans cesse.

L’exercice du jour est particulier : tester un patron prévue pour une morphologie normale alors qu’on est enceinte….mais je dois avouer que j’ai bien trop de joie  à découvrir et à coudre les patrons de Pauline pour renoncer à ce plaisir pendant neuf mois. C’est toute contente que j’ai accepté de tester son nouveau patron, la jupe Rosari.

La version que je vous présente n’est pas la première que j’ai cousue : pour ce test, j’ai commencé par  coudre une toile et une version définitive de la jupe en respectant mes mensurations habituelles. Je n’ai pas modifié les réglages de mon mannequin et comme en temps normal je fais un 36 Pauline Alice tout pile (66 cm de tour de taille et 90 cm de tour de hanches), sur ce modèle il était aisé de faire des retours à Pauline sur la manière dont tombait le patron. Je n’ai donc remarqué aucun problème en matière de taille à Pauline et ne lui en ai remonté aucun.

J’ai trouvé la construction de Rosari particulièrement soignée et ingénieuse. La jupe est composée de deux pans devant, deux pans dos, une ceinture et un système de parementure au niveau des boutonnières. Ce système permet d’avoir une finition très propre au niveau des coins de l’ourlet devant.

C’est un modèle qui n’est ni taille haute ni taille basse : la ceinture s’arrête à la vraie ligne de taille, c’est-à-dire là où votre taille est la plus fine, au niveau du nombril à un ou deux centimètres près.

Évidemment -et cela n’étonnera pas celles et ceux habitués à coudre du « Pauline Alice »- il y a des poches. C’est même la grande fête internationale de la poche. Les options sont nombreuses : pour les devants, vous pouvez choisir entre les poches à fermeture éclair, les poches à plis creux avec rabats, les poches classiques, et les poches type « jeans ». Pour le dos, là encore vous avez deux options : poches à plis creux ou poches classiques.

Enfin, dernier point important : vous pouvez jouer sur les longueurs. Aujourd’hui je vous présente la version courte, mais je suis entrain de coudre la version midi qui présente la même construction  mais qui s’arrête juste en dessous du genou.

En termes de possibilités et  de soin apporté à la construction et aux détails, on se retrouve objectivement face à la parfaite « petite jupe ». Pauline réussit (une fois de plus…mais j’ose à peine le dire car j’ai peur que vous pensiez que je manque d’objectivité quand il s’agit de Pauline) un travail de grande qualité. C’est un travail « abouti » au sens le plus mélioratif du terme. S’amuser autant à coudre une petite jupe toute simple qu’un manteau travaillé (je songe au Quart) c’est une gageure! Je crois que Pauline illustre une fois de plus le fait que proposer la simplicité peut nécessiter beaucoup beaucoup de travail en amont : cela paie sans aucun doute et le côté ingénieux et « fini » de Rosari, tant sur l’envers que sur l’endroit, ne trompe pas.

Petit clin d’oeil : cette jupe s’accorde à merveille avec le manteau Quart de Pauline Alice…malheureusement je ne peux plus le fermer!

Il me semble que le choix du tissu pour la jupe Rosari est déterminant : elle ne vous offrira pas le même rendu selon que vous optiez pour un tissu avec plus ou moins de rigidité et  plus ou moins de tombant. C’est une jupe à forme trapèze ce qui signifie que plus vous allez opter pour un tissu rigide plus le trapèze va être accentué. Une belle gabardine de coton ou un denim épais accentueront la ligne en A de la jupe. Le choix du tissu peut aussi vous guider dans celui des poches : des poches à plis creux seront d’un moins bel effet avec un tissu peu souple. En revanche, et voilà qui paraît logique, des poches type jeans ou des poches à zip fonctionneront très bien dans ce cas.

À l’inverse, les tissus souples,  atténuent la forme trapèze de la jupe. Il faut néanmoins les choisir avec suffisamment de tombant pour ne pas déstructurer la jupe. Sur ce type de tissus, la poche à jeans fonctionnera peut-être un peu moins bien….mais j’imagine vraiment la poche à zip sur un beau crêpe de laine noir ou les poches à plis creux sur une fine laine foulée.

Cette jupe n’est pas difficile à coudre. Si je devais noter de 1 à 4 les patrons de Pauline en termes de difficultés techniques, je lui donnerai un bon 2 . Allez, je vous livre ma grille de notation personnelle qui a pour ambition de faire concurrence aux 3 ciseaux de Pauline : Malvarosa et Xerea sont ses patrons les plus faciles (1/4),  Sorell, Quart et Ninot les plus complexes (4/4), la robe Cami et la robe Alameda  héritent d’un bon 3/4 et nos amies la robe Eliana et la jupe Rosari d’un 2/4.

Pourquoi 2/4 : parce qu’il faut poser une ceinture et donc gérer un léger embus, parce qu’il faut coudre des boutonnières (ou poser des pressions) et parce qu’il faut comprendre le principe de la parementure au  niveau de la patte de boutonnage. Et si vous envisagez une version en denim, en gabardine ou en velours côtelé, des coutures rabattues peuvent être du plus bel effet. Cela justifie bien un 2/4 non?

À force de m’étendre en long, en large, et en travers, je ne vous ai toujours pas parlé de la version que je vous présente aujourd’hui : une Rosari de grossesse en tartan écossais.

Il en va du tartan écossais comme des beaux jerseys marins ou des soies fleuries…je passe ma vie à chercher « le bon », « le vrai », le parfait tartan. Je dois dire que celui-là, (trouvé chez Bennytex) me satisfait grandement : il est en pure laine et j’aime son motif équilibré, fort ennuyeux à « raccorder » et ses teintes bleu verte blanches et rouge. Il me semblait parfaitement convenir pour une partie de ma garde-robe d’automne donc vous allez en souper.

Une fois que j’avais le bon tissu, il était évidemment hors de question de couper dedans avant d’avoir testé les modifications à envisager pour faire de ma Rosari une petite jupe de grossesse. J’ai donc fait deux toiles afin de mettre au point mon prototype puis je me suis lancée et figurez vous que cela a fonctionné! Je voulais absolument garder l’allure générale de Rosari, ne pas trop en modifier la forme tout en l’adaptant à ma morphologie marqué par une proéminence étrange au niveau de la taille.

Je ne vais pas entrer dans le détail des modifications nécessaires pour réaliser cette Rosari de grossesse puisque je vous prépare un tutoriel sur le sujet. Dans les grandes lignes en revanche le principe est simple;je n’ai pas touché aux pièces dos : la ceinture dos est toujours présente et la jupe dos n’a pas changé ni en taille ni en forme. Le travail essentiel a donc été effectué sur le devant. J’ai  créé une ceinture en jersey (de forme semi ovoïde) dont la courbe basse se place sous mon ventre et dont la partie haute s’arrête exactement là où cessait la précédente ceinture devant.

Noir sur noir…ce n’est peut-être pas très très parlant, mais on peut distinguer sur la photo précédente la dite ceinture en jersey viscose.

En soi, ce n’est pas une modification très complexe, mais il faut bien calculer son coup!

Cette modification restreint  nécessairement le choix des poches : les poches à zip et les poches à jeans se placent plus haut. Je vais donc oublier ce type de poches jusqu’en mars pour Rosari. En revanche l’option à pli creux était tout à fait envisageable puisque la courbe de ma « taille de grossesse » passe juste au-dessus.

Je ne sais pas ce que vous en pensez : je ne suis peut-être pas objective mais il me semble avoir respecté l’esprit et la lettre de Rosari et à titre personnel cette jupe me plaît beaucoup. J’en prévois deux autres pour aller tranquillement jusqu’au neuvième mois.

Quoi qu’il en soit, non seulement parce que la grossesse est un état passager mais aussi et surtout parce que leurs versions sont superbes et leur avis détaillé, je ne voulais pas vous quitter sans vous ordonner d’aller admirer les versions d’Anne et de Céline, de Sonia et de Pauline elle-même!

Le nécessaire

NécessaireDescriptionCoût et niveau de couture
Tissu et fournitures1m10 de tartan trouvé chez Bennytex
7 boutons de chez Modes et Travaux
6 m de biais Motif Personnel
30 cm de jersey viscose noir de chez Motif Personnel
20 cm de thermocollant (stock)
Du fil de coton rouge Gutterman
La gabardine avait été trouvée chez Bennytex à 10,90 euros le mètre.
Le jersey provient de chutes de mon stock : 2,80
Biais : 5 euros
Boutons : 8 euros
Fil de coton : 2 euros
Total : aux alentours de 30 euros
PatronPatron de jupe Rosari par Pauline Alice (disponible en français, anglais et espagnol)8 euros en PDF
14 euros en version pochette papier
ModificationsDétaillées dans un prochain tutoriel – Il s’agit d’une version de la jupe modifiée pour convenir à une femme enceinte pendant toute la grossesseC’est un patron relativement facile à coudre. Les difficultés mineures résident dans la pose de la ceinture (gestion d’un très léger embus) , la minutie à apporter dans la pose des poches et la réalisation d’une patte de boutonnage avec parementure.

J’espère finir mon tutoriel le plus vite possible (ce qui me permettra d’ajouter une jupe à ma garde-robe) et je reviens vous bassiner avec mon tartan dans quelques jours.

Petite parenthèse dont je voulais absolument vous parler : Carmen, la talentueuse gagnante de Cousu Main, assistée de la première main d’une maison de Haute Couture depuis de longues années, organise un week-end couture mi-mars (du 18 au 21 je crois) dans les locaux de la Manufacture Bohin. Comme j’aurais beaucoup aimé y aller moi-même mais qu’hélas je suis prise, je partage au cas où cela intéresserait certaines d’entre vous!

D’ici là, je vous embrasse bien fort, je dis un merci tout particulier à la trop chouette Pauline et à mon papa et puisque c’est devenu une habitude, je vous laisse avec des « images qui bougent »!

Cet article a 28 commentaires

  1. EMMANUELLE

    Bonsoir, vous n’avez finalement pas fait de tuto pour la modification grossesse ? Merci

  2. LATELIER.ALICIA

    Très joli choix de tissu et très belle futur maman.
    J’aime beaucoup le film.
    Hâte de lire votre prochain article…
    Bonne soirée.

    1. ANNIE COTON

      Merci beaucoup! C’est si gentil de laisser une trace de votre passage ! Belle journée et à très vite 😉

    1. ANNIE COTON

      Je t’en prie, c’est sincère !

  3. TEACE

    de toutes les Rosari, c’est vraiment la tienne la plus jolie ! Et cette proéminence étrange te va divinement, douce Anne-Sarah. Bises et à bientôt, beauté ! 😉

    1. ANNIE COTON

      Oh ben zut tu vas me faire rougir!
      J’espère qu’on se voit ce soir : de mon côté c’est encore incertain, et du tien ?

  4. LES RELOUX

    wouahou !!! une jupe parfaite et une future maman plus que parfaite ! que tu es jolie et bravo à ton papa pour ce très beau film !

    1. ANNIE COTON

      Merci! Pourtant je sens bien que j’ai deja un potentiel de mère indigne très élevé …. Ça ne se fait pas non de ne coudre qu’en utilisant ses chutes pour son bébé, si? À très vite j’espère (je te rappelle que nous devons planifier une excursion dans la campagne Brabançonne pour aller rendre hommage à Nicolas)

  5. CHRISTINE

    Magnifique future Maman dans une très belle jupe bien adaptée. Bravo et merci de nous régaler de ces douces vidéos ! Bon week-end !

    1. ANNIE COTON

      C’est moi qui vous remercie pour votre adorable messages. Je n’ai pas la prétention de vous régaler mais je suis très touchée que cette vidéo vous ait plu!

  6. PA BRICOLE

    Quelle finesse, délicatesse. Bravo, c’est magnifique ! J’adore !!! Pardon pour la pauvreté du commentaire 😉

    1. ANNIE COTON

      Le commentaire n’est pas pauvre : il est beaucoup trop gentil! Merci beaucoup vraiment !

  7. AMANDINE XENOPUS

    Très joli jupe et bravo pour les raccords. Je crois que je vais me laisser tenter par rosari finalement^^

    1. ANNIE COTON

      Alors, vous vous êtes laissée tenter? J’aimerais bien voir votre version!

  8. FANNY

    Tu es toute belle et cette jupe te va comme un gant 🙂
    Bises
    Fanny

  9. NATHALIE

    Parfaite adaptation pour un rendu au top ! Comme d’habitude un excellent choix de tissu, bref une réussite !

  10. LE RADIS ROSE

    J’ai vu le patron, et je l’ai commandé direct !..Quoi dire ? Très inspirée par « l’esprit » de ton blog je n’ai plus l’impression d’avancer dans le noir, avec mes interrogations couturesques. Tout parait tellement plus simple en te lisant ! Il est vrai que je couds depuis trois mois, à mon corps défendant..Bref, très sympa cette petite jupe à carreaux, le tissu, la forme, le style ! parfait.

  11. PETITRADIS

    Très jolie Rosari !! C’est en voyant ton adaptation pour en faire une « Rosari de grossesse » que je me dis que j’aurais dû me lancer dans l’adaptation des patrons qui me faisaient de l’oeil quand j’étais enceinte… Je n’ai pas osé, cela me semblait difficile à adapter… Et puis quand je vois tes réussites, je me dis que tu as bien fait de te lancer, ce pattern hacking est une réussite !!

  12. LOU & LETTE

    Qu’elle est belle cette jupe. Que tu es belle dedans avec ton petit ventre tout rond !
    encore un super patron de Pauline et une superbe réalisation de ta part

  13. COSIADORU

    Tu es magnifique avec cette jolie jupe!!!Et je vois que bébé pousse bien!!!;)Bises:)

  14. MACHMALAU

    Oh la jolie jupe d’automne qui s’accorde parfaitement avec les tapis colorés sous tes pieds ! Je crois que ton pari est tenu, ta jupe de grossesse est très réussie et en plus elle te va à ravir. J’aime ton choix de tissu et ton envie de poches devant et dos ! Pour ma part, je suis mitigée quant à la forme trapèze un peu trop prononcée à mon goût mais cela dit, la jupe n’en est que plus féminine… Alors peut être que l’idée va faire son petit chemin… Ravie de te retrouver encore par ici… Et avec ce si joli bidou !

  15. CHANTAL

    Ma machine à coudre délaissée depuis quelques semaines( le dépit, la tristesse, de ne pas avoir été prise aux cours de la Mairie de Paris) va bientôt se remettre à ronronner…
    Le patron, trouver le bon tissu ( merci pour tes conseils), s’astreindre à faire une toile , avancer dans l’ouvrage avec soin, lenteur, patience et minutie, au lieu de foncer…pour tenter d’atteindre ton niveau de perfection et d’exigence…
    Bravo et merci pour ces images !

  16. HÉLÈNE

    Comme elle est mignonne cette jupe. Et bravo pour le petit bedon qui s’arrondit joliment. La grossesse te va à ravir, chère Annie Coton!

  17. ULFIE

    Une très belle réussite , originale, moderne , d’une grande perfection comme à l’accoutumée avec vous,
    Félicitations,
    Continuez à resplendir,
    Cordialement

  18. ULFIE

    Ça vous va comme un gant , c’est très ingénieux , jeune , moderne , original , superbe quoi , comme d’habitude avec vous ,
    Félicitations pour un si joli travail,
    Cordialement

  19. SOPHIE

    Oh ma belle, que tu es jolie !!!!!!
    Bravo pour ce film si tendre ….
    La grande Sophie des maillettes

Laisser un commentaire